mardi 18 mars 2014

Moi, Auguste, Empereur de Rome - Portfolios



VICTOIRE
Epoque de Claude (41-54 après J.C)

Deux joueurs de trompe annoncent l'arrivée du taureau qui sera sacrifié. La Victoire, sous les traits d'une femme ailée, offre une couronne de lauriers, symbole du triomphe.




Masque Tragique - Epoque d'Auguste 
Masque De Vieux Satyre - Epoque d'Auguste
Masque Comique - Epoque d'Auguste 
CAMEE, DIT CAMEE D'AUGUSTE - Vers 25 avant J-C, monture du XIVe siècle.

Chef d'oeuvre de la glyptique antique , ce camée témoigne de la qualité et du raffinement des productions de pierres dures offertes aux membres de l'entourage impérial et aux personnages importants. Il est associé au nom de Dioscourides dont l'atelier romain très renommé nous est connu par Pline l'Ancien.

AUGUSTE, DIT AUGUSTE CARPEGNA - Début du premier siècle après J-C.

Intégré dans une monture moderne qui imite un trophée militaire romain en réutilisant des gemmes antiques, le portrait d'Auguste se détache sur une masse globulaire : il ornait peut-être le sommet d'un sceptre.




MARS - Epoque de Claude

Le dieu de la guerre conduit le taureau au sacrifice. Il tient un rameau d'olivier, symbole de paix, qui l'identifie comme Mars Pacator.

BATAILLE NAVALE - Epoque de Claude

Cette scène représente la bataille elle-même. Les navires s'affrontent, l'un d'entre eux en train de sombrer. Le centaure est sans doute une allusion à la vie dissolue reprochée à Antoine.






PLAQUE EN VERRE CAMEE - ARIANE - Premier quart du premier siècle après J-C.

Retrouvée dans le triclinium (salle de banquet) d'une riche demeure, cette plaque ornait vraisemblablement un meuble en bois précieux. Elle montre l'initiation d'Ariane aux mystères dionysiaques, en présence d'un satyre et une ménade qui font partie du cortège du dieu de la vigne, du vin et de ses excès.





CASQUE DE GLADIATEUR AVEC MARS ULTOR - Entre 2 avant J-C et 79 après J-C

Ce casque est orné d'une reproduction de la statue de culte du temple de Mars. Il témoigne de l'adhésion au programme politique et idéologique du Princeps : son iconographie est introduite jusque dans la vie privée et professionnelle .







BRASERO AUX SATYRES ITHYPHALLIQUES - Epoque d'Auguste (à droite)

Ce brasero était sans doute voué au chauffage du petit sanctuaire d'Isis où il a été trouvé. La grossièreté qu'incarnent habituellement les satyres laisse ici place à la danse à laquelle les trois personnages souriants confèrent grâce et légèreté.

AUGUSTE - Début du premier siècle avant J-C

Cette statue colossale ornait certainement la niche centrale du mur de scène du théâtre d'Arles. Auguste est représenté en semi-nudité, drapé à la façon des statues divines ou héroïques, ce qui lui confère une dimension surhumaine, préparant son apothéose future.

Avec Cécile Giroire et Daniel Roger, commissaires de l'exposition Auguste, découvrez le parcours et l'héritage d'un personnage historique hors normes.